Secrets de photomontage avec une femme seule devant une ruine

femme-solitaire-batiment-en-ruine-abbaye-jumieges
Femme solitaire devant un bâtiment en ruine

Une nouvelle image inspirée par le romantisme noir. Ce photomontage de deux photographies représente une femme seule habillée de noir, dos tourné au photographe. Son regard est tourné vers un bâtiment en ruine. Un traitement de retouche donne une atmosphère de photographie ancienne.

Secret de photomontage

Cette photographie qui semble parfaitement réaliste est un photomontage de deux images. J’ai détouré ma modèle pour l’assembler sur un arrière-plan. Voici les deux éléments de base :

La photographie d’arrière-plan a simplement eu besoin d’un nettoyage des éléments « parasites » (touristes, panneaux d’interdiction, poteaux et fils). J’ai utilisé l’outil tampon dans Photoshop. Le détourage de ma modèle a été très simple avec l’outil de sélection rapide. J’ai terminé en copiant la sélection dans un nouveau calque. Il sera plus facile à manipuler ensuite.

J’ai transféré le calque de la modèle sur la photo d’arrière-plan. Les deux photographies avaient la même définition de 6016 x 4016 pixels. Cela a nécessité un ajustement de la taille de la modèle pour laisser de la place à l’arrière-plan. C’est très facile avec l’outil Transformation manuelle (raccourci Ctrl+T). Pour ne pas déformer mon modèle, j’ai combiné l’utilisation de la fonction Transformation manuelle avec la touche Majuscule. Cette combinaison conserve l’homothétie du calque transformé.

Secret de retouche finale

Le traitement final a nécessité plusieurs étapes. La première a été l’emploi du plug-in Silver Efex Pro 2 de Nik Software (repris par Google dans un premier temps puis revendu à DXO). J’ai utilisé le même filtre pour tous les traitements de ma série : le filtre 035 Ancienne plaque. J’ai pratiquement conservé la plupart des réglages de base proposés par le filtre. J’ai juste abaissé le grain à 350 (plus granuleux) et réduit la structure à 0 (moins de netteté).

Pour donner du caractère et surtout une impression de vieille photo, j’ajoute ensuite une combinaison de textures variées. Voici quelques exemples :

Je choisis mes textures en fonction de différents paramètres. Avec l’expérience et le résultat que je veux obtenir, je sais quelle texture fonctionnera mieux qu’une autre. Je cherche aussi des textures avec un contour de vieille photo. Je combine plusieurs textures avec un résultat précis pour chacune. J’ajuste le rendu de chaque texture avec les différents modes de fusion. J’utilise principalement les modes : Produit, Incrustation, Lumière tamisée et couleur. Je module leur effet en faisant varier leur opacité.

Pour harmoniser ma série, je compare à chaque fois mon traitement avec celui d’un photo traitée précédemment. J’ajuster le réglage des calques en comparant les deux photos.

Pour simplifier mon travail, je copie à chaque fois mes calques de réglage et de texture, d’une photo à l’autre. Le premier résultat n’est jamais parfait. D’une photo à l’autre, une même texture ne va pas produire le même rendu ni la même teinte. Il faut donc adapter le réglage de chaque texture. Il m’arrive même de supprimer une texture qui ne produit pas un bel effet.

Dernier point qui n’est pas un détail, je glisse au milieu de mes calques de texture un groupe dénommé Noir et blanc. Il s’agit d’une combinaison de quatre calques spécifiques organisés dans un ordre bien précis (classé de 1 à 4 en débutant en bas de la pile). Deux calques Mélangeur de couches en 2 et Courbe de transfert de dégradé en 3. Le calque Mélangeur de couches limite la couleur qui peut parfois « exploser » selon le mode de fusion appliqué aux textures. Le calque Courbe de transfert de dégradé sert essentiellement à gérer le contraste. Il densifie plus ou moins les zones sombres. Je combine avec ces deux calques, deux autres calques que je n’utilise pas systématiquement. Un calque Teinte/saturation en 1 avec la saturation réglée entre 20 et 30%. Cela dope bien souvent l’image. Le dernier calque ajouté en 4 est un calque de Courbes dont j’ajuste le réglage selon le besoin d’éclaircissement ou d’assombrissement.

Pour finir, la position du groupe Noir et blanc peut varier dans la pile des calques des textures. L’emplacement du groupe a une incidence sur le rendu global.

Voilà les grandes lignes de ma retouche type « photo ancienne ».

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s