Les traitements de retouche style photo ancienne sont à la mode

Les traitements de retouche photo sont soumises à des modes comme beaucoup de choses. Les retouches de style photo ancienne sont devenues très courantes.

La retouche numérique débute avec Photoshop

Chaque période a ses modes dans beaucoup de domaines. C’est particulièrement vrai dans le domaine de la photo numérique depuis l’arrivée de Photoshop et la démocratisation de la chaîne photographique digitale au début des années 2000. A l’époque, la photographie argentique était à son apogée. Les premiers scanners de négatifs avaient cependant déjà fait leur apparition. Photoshop, créé en 1988 d’abord sur Apple Macintosh, puis sur PC a connu son véritable essor à partir de 1990 avec Photoshop 1.0. A partir de la version 7.0, sortie en mars 2002, Photoshop est devenu LE logiciel de retouche photo. A cette époque, les pionniers de la chaîne photo numérique rivalisent de créativité. Le photomontage est devenu plus accessible pour le photographe amateur.

Les modes en retouche photo

Le début des années 2000 est l’époque bénie de la couleur sélective. Vous savez, ce champ de coquelicots en noir et blanc dont la plus grosse fleur bien placée dans l’image est restée rouge ? On en a vu tellement que cette technique est devenue le summum du kitsch et la risée d’un grand nombre de photographes.

La seconde période où une technique de retouche a connu un enthousiasme démesuré se situe un peu avant 2010. L’apparition du HDR ou High Dynamic Range a créé un véritable raz-de marée. Dans les concours de la Fédération Photographique de France, les photos HDR se sont abonnées aux meilleures notes des juges pendant quelques années. Souvent âgés, ces juges en avaient vu des quantités de photo. Ils s’ennuyaient passablement en voyant tout le temps les mêmes photos. La technique HDR apportait une véritable nouveauté à leurs regards fatigués et leur redonnait du souffle. Et le graal était atteint quand les 3 juges mettaient un 20 à une photo associant HDR et urbex. La technique HDR appliquée à une photographie prise dans une usine ou une maison abandonnée. Pour peu que vous ayez pris cette photo en réalité objective, c’est à dire de façon extrêmement simple, exactement comme votre « Tata Nicole » l’aurait fait dans cette situation. J’exagère bien sûr car j’aime caricaturer les choses et forcer le trait mais là, c’est à peine.

La modes des textures et des photos rétro

La retouche façon polaroïd a été un feu de paille. Surfant sur la nostalgie associée à un certain snobisme elle était plutôt réservée à une niche élitiste. La mode du rétro, du vintage et des textures est un courant plus large. Cela fait quelques années qu’on voit beaucoup de photos avec des textures. Certains auteurs s’en sont même fait une spécialité. A quoi cela est dû ? Mystère… Les appareils photo et les objectifs d’aujourd’hui délivrent des photographies tellement parfaites qu’ils ont gommé toute incertitude, toute poésie. Le numérique avec sa performance mathématique implacable a ôté toute âme à cette photographie là. C’est sans doute ce charme perdu que beaucoup de jeunes photographes recherchent dans l’argentique, le Lens baby, le Petzval ou le Lomo, il y a quelques années.

Le charme des photographies anciennes

Grand admirateur des peintures et des photographies anciennes, j’aime le charme de ce rendu imparfait. C’est cette savante imperfection qui réduit une photo à son essentiel qui me fait aimé le travail de Sarah Moon. En recherchant dans mes photos réalisées il y a quelques années, je me suis rendu compte que je n’avais pas attendu que ce type de retouche photo soit à la mode pour en faire. Les photos ci-dessus datent de 2011 (le haut du dos nu) et 2012 (pour les 3 autres). C’est aussi un manque de chance pour moi. Je n’ai jamais aimé l’idée d’être à la mode, reprenant à mon compte cette citation de Gustave Thibon « Etre dans le vent, c’est une ambition de feuille morte ».

Heureuse coïncidence, mon goût pour le rendu photographique d’autrefois rencontre un engouement largement partagé. Pour revenir aux concours de la Fédération Photographique de France, je me souviens d’avoir été frappé il y a quelques années par un jugement en coupe de France Tirage Monochrome. Un tiers des photos utilisaient des textures et un autre tiers étaient floues. Certaines associaient même parfois ces deux caractéristiques. Les augures sont donc avec moi… Ha-ha-ha !

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s