30 ans de mariage et le mauvais souvenir d’une photographe pro

eric-rosier-30-ans-mariage
La moins mauvaise des photographies de mon mariage réalisées par une photographe professionnelle

Il y a exactement 30 ans, pour mon mariage, je faisais une bien mauvaise expérience avec une photographe professionnelle. Je me souviens de cette déconvenue alors qu’ hier encore, j’étais dans mon cher village de Trucy sur Yonne. J’ai visité l’église ouverte pour les journées européennes du patrimoine. Amusant de revenir à un jour près, dans l’église où je me suis marié 30 ans plus tôt.

Un photographe de mariage professionnel de référence

A cette époque, nous n’avions pas un gros budget et pour les photographies, je m’étais adressé à un photographe rural local. Celui-ci était réputé et pour l’anecdote, il avait fait les photos de mariage de mes parents en juillet 1961.

Ce monsieur très âgé tenait encore la boutique (historique) mais ne faisait plus de séance photo. Il confiait ce travail à sa fille. C’est bien là que s’est situé le problème. J’ai pu vérifié que la qualité de photographe ne se transmettait pas dans les gênes. Au mieux, seule le goût pour la photographie peut se transmettre en héritage.

Il faut se remettre dans le contexte de l’époque. Bien évidemment, il ne faut pas avoir pour référence, les photos de mariage d’aujourd’hui. Il y a 30 ans, en zone très rurale, les photos de mariage étaient très classiques. La photographe m’avait annoncé qu’elle ne faisait pas de reportage pendant le mariage. Sa prestation se limitait à des portraits posés réalisés dans le parc municipal de sa commune. Enfin… pas trop dans le parc. Seulement à l’entrée.

Ma photographe professionnelle était équipée d’un boitier moyen-format. Sur le moment, cet appareil photo m’a fait de l’effet. A côté, mon pauvre Nikon EM à priorité au diaphragme faisait pâle figure.

Je me souviens que cette photographe professionnelle était très peu bavarde. Elle ne savait pas trop quoi nous dire pour nous diriger. Cela m’a déjà alerté mais je n’étais pas connaisseur de ce thème photographique et j’ai fait confiance. La photographe nous a quand même dis de nous placer devant un fond de verdure. Je ne sais plus combien de photos elle a pris. De l’ordre de la vingtaine, il me semble. Elle nous a vaguement demandé de varier légèrement les poses… Voilà tout.

Heureusement qu’un ami de mes parents nous accompagnait. Il a fait remarquer, vers la fin de la séance, que le livret de famille (bien blanc) sortait de ma poche (bien noire). Je lui ai confié ce livret de famille tout neuf, pour les toutes dernières photos. Il a enchaîné quelques déclenchements, une fois que la professionnelle avait terminé.

Les photos de mariage ratées

Le choc a été vers la fin de la semaine suivante. Quand la photographe « professionnelle » nous a remis les 20 portraits de notre mariage. Nous devions commander parmi celles-ci, les photos choisies pour nous et à offrir à nos invités. Le résultat n’était pas du tout à la hauteur de ce que nous attendions. Sur la plupart des photos, on ne voyait que le livret de famille avant de voir les mariés. (D’accord, j’exagère un peu). Les photos n’étaient pas nettes, mal cadrées… enfin, sans aucune recherche. On était devant elle, plantés bien au milieu. C’était exactement pareil sur les photos.

Les photos « du plus beau jour de notre vie » étaient d’une banalité affligeante. N’est pas professionnel qui veut et l’obligation de résultat ne faisait pas partie du forfait de base.

Ma femme, pas du tout experte en photographie ni en critique, était la première déçue. Pas satisfaits du tout, nous n’avons rien commandé et nous nous sommes contentés des photos des modestes photographes amateurs invités au mariage.

Epilogue : Sur le tapis vert par la suite, nous avons été obligés de débourser un forfait de 500 francs (75 euros aujourd’hui) sous la pression d’un conciliateur de justice.

Morale de l’histoire : Avec le recul, cela reste bien triste de ne pas avoir LA photo de son mariage à effet « Waouh ! ». Malgré tout, il faut relativiser. Cela reste est peu de chose après tout ce chemin parcouru et tous ces beaux souvenirs vécus ensemble. Ce beau 17 septembre 1988 nous l’avons bien au chaud dans notre cœur et c’est bien cela le principal. Bon anniversaire mon amour !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s