La jeune femme en rouge sur une plage de Granville

plage-granville-normandie-vieille-ville-femme-en-rouge
Jeune femme en rouge au pied de la vieille ville de Granville

En séjour de 3 jours à Granville, j’ai croisé une jolie jeune femme en rouge en visitant la ville. Hasard total, en photographiant le bord de mer du haut de la vieille ville, j’ai retrouvé cette jeune femme sur ma photo.

Il y a des rencontres fortuites que l’on conserve en mémoire. Ainsi, en me promenant dans la ville haute et ancienne de Granville, j’ai croisé une jolie jeune femme. J’étais en promenade touristique en compagnie de ma femme. Il était tôt ce vendredi 2 novembre, aux alentours de 10 heures du matin. Peu de monde dans les rues et bien souvent, les promeneurs croisés avaient facilement le double de son âge.

La jeune femme en rouge

Quand elle est apparue devant moi, elle semblait être une apparition. Son allure élégante dans une tenue rouge de belle coupe se remarquait. A vrai dire, la rue était vide. Je ne pouvais pas ne pas la remarquer. Elle portait de grandes lunettes de soleil qui lui masquaient une grande partie du visage. De la sorte, elle était quasiment anonyme. Il était tôt et nous étions du côté nord des remparts. Nous étions très peu de soleil, compte tenu de la taille des bâtiments de granit qui plongeaient la majeure partie de la rue dans l’ombre.

Petit détail qui a renforcé mon attention pour cette jeune femme. Elle ressemblait beaucoup à une de nos connaissances, il y a quelques années. Au premier coup d’oeil, j’ai évalué son âge à la trentaine. L’âge où les femmes sont sans doute les plus belles. Elles ont perdu l’innocence et la fraîcheur ingénue de leur 20 ans. Elles ont gagné en maturité et en expérience. A cet âge, elles sont installées dans la vie et savent parfaitement ce qu’elles veulent. C’est tout cela qui les rend plus attirantes et qui fait qu’on les remarques. Sa tenue et son allure élégantes, un soupçon de rouge sur les lèvres, ses grandes lunettes lui donnaient une touche énigmatique et mystérieuse.

Telle une apparition, mon observation a été très fugace. A peine croisée sur quelques dizaines de mètres, qu’elle avait déjà disparue. Sa silhouette et sa démarche restaient cependant imprimées dans ma rétine et dansaient en occupant une partie de mon esprit. Quelques mètres plus loin, elle était tout de même déjà enfouie dans ma mémoire. Je continuais de photographier les différents sujets croisés en visitant la ville haute. A un certain moment, regardant vers la mer, je trouvais une vue intéressante. Elle offrait une belle perspective avec le bord de mer comme colonne dorsale. C’est alors que tout en bas des remparts, dans la zone de lumière d’une bande sableuse, une silhouette féminine rouge a rafraîchi le souvenir de cette jeune femme anonyme, croisée dans une rue de Granville.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s